Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 06:00

Vaud Le convoyeur du fourgon braqué sur l'A1 en garde à vue

L'homme qui conduisait le véhicule dévalisé sur un parking à Chavornay (VD), ainsi que sa fille enlevée, sont retenus par la police judiciaire de Lyon (F). Qui les passent à la question.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le convoyeur du fourgon de transport de fonds braqué jeudi soir dernier à Chavornay (VD), sa fille et son co-équipier sont en garde à vue depuis lundi à Lyon, en France, a appris mardi matin l'AFP de sources proches du dossier.

Le trio avait été convoqué samedi après-midi à l'Hôtel de police de Lyon pour être entendu par les enquêteurs et leur garde à vue a débuté lundi, a précisé une de ces sources, confirmant une information de la chaîne de télévision française LCI. Cette garde à vue peut durer 96 heures.

Enlevée et ligotée

Selon les dires de la jeune femme de 22 ans, celle-ci a été enlevée dans son appartement jeudi dernier par deux faux plombiers qui, après l'avoir ligotée, l'auraient contrainte à appeler son père, domicilié à Annemasse, en France voisine, mais employé en Suisse pour une société de transport de fonds.

Ce dernier, qui était en train d'effectuer une tournée avec son collègue dans le canton de Vaud dans un fourgon blindé rempli d'argent, aurait alors accepté d'en remettre le contenu à plusieurs hommes armés qui l'attendaient sur un parking près de Chavornay. Le montant du butin avait été chiffré entre 20 et 30 millions de francs suisses.

Relâchée par ses «ravisseurs», la jeune femme, apparemment «très choquée», avait été découverte par un passant au bord d'une route sur la commune de Tramoyes, dans l'Ain, et conduite à la gendarmerie. (ats/afp/nxp)

Créé: 13.02.2018, 10h45

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.