Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:27

France Un suspect avoue le meurtre de l'ado disparue

Une alerte enlèvement avait été lancée vendredi en France pour retrouver une jeune de 13 ans. Son corps a été retrouvé dans la nuit. Le suspect est connu pour d'autre faits de viol.

Angélique avait disparu mercredi après-midi, près de Lille.

Angélique avait disparu mercredi après-midi, près de Lille.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le corps d'une adolescente de 13 ans disparue dans le nord de la France a été retrouvé trois jours après l'avis de recherche émis par la police, dans la nuit de samedi à dimanche, après qu'un homme, déjà condamné pour viol, eut «avoué les faits», selon le parquet.

Angélique, cheveux châtain clair, yeux bleus, mesurant 1,50 m, avait disparu mercredi après-midi, dans la commune de Wambrechies, près de Lille, d'après l'alerte de la police diffusée vendredi. Elle avait été aperçue pour la dernière fois à 16h30.

Rejoindre des copines

Elle avait laissé «un mot disant rejoindre des copines pour ensuite rentrer, mais n'est jamais rentrée» chez elle, avait déclaré la police. Samedi, en fin de journée, «de nouvelles investigations et des recoupements ont conduit les enquêteurs» à placer en garde à vue un homme âgé de 45 ans, un habitant de Wambrechies, a annoncé le parquet de Lille dans un communiqué.

«Celui-ci a très rapidement avoué les faits et a emmené ces enquêteurs» à l'endroit «où il avait abandonné le corps de la jeune fille».

Angélique a été retrouvée morte dimanche peu avant 2 heures du matin sur un chemin forestier à Quesnoy-sur-Deûle, à une dizaine de kilomètres au nord de Lille, selon une source policière.

Dans le casier judiciaire de l'homme interpellé figure «une condamnation datant de 1996 pour des faits commis en 1994, qualifiés de viol avec arme, attentats à la pudeur aggravés et vol avec violence», a déclaré le parquet qui précise que le suspect était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles.

Les magistrats ne donnent en revanche pas d'indications sur les circonstances de la mort de l'adolescente. «Les investigations et la garde à vue se poursuivent», ajoute seulement le parquet qui précise qu'une autopsie sera effectuée lundi. (afp/nxp)

Créé: 29.04.2018, 11h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.