Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 03:42

France Décès d'un survivant français d'Auschwitz

Rescapé des camps de concentration nazis, Albert Veissid est décédé dans les environs de Marseille à l'âge de 94 ans.

Albert Veissid est né en 1924 à Constantinople.

Albert Veissid est né en 1924 à Constantinople. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Français Albert Veissid, survivant de la Shoah, s'est éteint à l'âge de 94 ans à Allauch, près de Marseille, a-t-on appris jeudi auprès du Crif (conseil représentatif des instances juives de France) de Marseille.

Arrêté en 1943

Le Crif a appris la nouvelle de la mort de M. Veissid jeudi matin, a indiqué un porte-parole à l'AFP, confirmant une information annoncée sur Twitter par Sophie Nahum, qui l'avait rencontré à Marseille pour un documentaire consacré aux derniers survivants encore vivants de la Shoah .

Albert Veissid, né en 1924 à Constantinople (Istanbul), était arrivé à Lyon encore bébé. Devenu vendeur dans un magasin de confection et musicien, il est arrêté en juillet 1943 et transporté à la prison Saint-Jean de Lyon, puis au Fort de Chapoly.

Depuis Marseille où il est ensuite détenu, il est envoyé à Drancy en février 1944 et déporté à Auschwitz le 30 mai sous le matricule 12063.

Bouteille mystérieuse

Il se déclare maçon, sur le conseil d'un ami, et travaille à la consolidation d'un bunker. M. Veissid intègre ensuite l'orchestre du camp.

Lorsque le camp est évacué en janvier 1945, il entame une longue marche à travers l'Allemagne et rejoint enfin la France.

En 2009, M. Veissid avait témoigné dans la presse à l'occasion de la découverte d'une bouteille comprenant un message sur les lieux du camp nazi. Sur ce message, six noms d'hommes, des Polonais chrétiens, et le sien. Un «mystère» avait-il alors déclaré à l'AFP.

«C'est vrai que je leur ai rendu des services: en haut, c'était le ravitaillement et souvent ils volaient des seaux de marmelade que je cachais en bas. Peut-être que par remerciement, ils ont mis mon nom dans la bouteille», avait-il expliqué. (afp/nxp)

Créé: 05.09.2019, 18h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.