Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 18:33

Canada Des dizaines de personnes intoxiquées dans un motel

Une quinzaine de clients d'un motel canadien sont dans un état critique après une intoxication au monoxyde de carbone.

L'accident a eu lieu mardi matin au motel Super 8 de Winipeg et 52 clients s'y trouvaient lorsque l'alerte a été donnée

L'accident a eu lieu mardi matin au motel Super 8 de Winipeg et 52 clients s'y trouvaient lorsque l'alerte a été donnée Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quarante-six personnes séjournant dans un hôtel de Winnipeg, dans le centre du Canada, ont été hospitalisées après avoir été intoxiquées au monoxyde de carbone, ont annoncé mardi les pompiers canadiens. Quinze sont dans un état critique.

«Je ne peux pas faire de pronostic» sur l'évolution de l'état de santé de ces blessés, a déclaré aux médias locaux un porte-parole des pompiers de Winnipeg. L'accident a eu lieu mardi matin au motel Super 8 et 52 clients s'y trouvaient lorsque l'alerte a été donnée, a-t-il indiqué.

Les secours ont relevé des niveaux de monoxyde de carbone de 385 parties par million. Ce gaz inodore, provenant d'une combustion incomplète, est dangereux à partir de 10 à 20 parties par million, a précisé la télévision publique CBC. (ats/nxp)

Créé: 09.07.2019, 22h58

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.