Lundi 27 janvier 2020 | Dernière mise à jour 10:49

Ghana Deux cars se percutent: 34 morts

Un terrible accident de la route a ôté la vie à des dizaines de personnes, dont des enfants, dans le centre du Ghana.

Le terrible accident de la route s'est déroulé dans le centre du Ghana.

Le terrible accident de la route s'est déroulé dans le centre du Ghana. Image: google map

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trente-quatre personnes sont ont été tuées mardi lorsque deux cars sont entrés en collision dans le centre du Ghana, ont indiqué des sources concordantes.

«Plusieurs personnes ont été blessées et transportées d'urgence à l'hôpital», expliqué à l'AFP le porte-parole des pompiers Abdul Hudu Wasiu. «Vingt-neuf sont décédées sur place tandis que cinq autres sont décédées à l'hôpital».

La police et les pompiers ont déclaré que l'accident s'était produit tôt mardi dans la ville de Dompoase, à environ 200 kilomètres de la capitale, Accra.

Les victimes sont 20 hommes, 11 femmes et trois enfants, dont l'un n'avait qu'un an.

Routes mal éclairées

Une quarantaine de survivants sont soignés à l'hôpital.

Il y a eu près de 14'000 accidents de la route au Ghana l'année dernière, entraînant 2284 décès et 14'397 blessés, selon les statistiques officielles.

Ils sont principalement dus à des routes en mauvais état, souvent non éclairées et à des feux de signalisation défectueux.

(afp/nxp)

Créé: 14.01.2020, 16h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.