Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:25

Attentat antisémite Le jeune Belge blessé au Musée Juif à Bruxelles est décédé

Ce décès porte à quatre morts le bilan de l'attentat. Un couple de touristes Israéliens et une Française ont également été tués samedi. La police a diffusé des photos et videos de l'auteur de la fusillade.


Galerie photo

Fusillade au Musée Juif à Bruxelles : le procès s'est ouvert

Fusillade au Musée Juif à Bruxelles : le procès s'est ouvert La justice juge Mehdi Nemmouche, suspecté d'être l'auteur de la fusillade du samedi 24 mai 2014 contre le Musée Juif de Belgique à Bruxelles. Quatre morts, dont deux Israéliens, avaient perdu la vie.

La Belgique traque le tueur

La traque du tueur du Musée juif de Bruxelles se poursuivait activement dimanche, au lendemain de l'attaque qui a fait quatre morts faisant resurgir le spectre de l'antisémitisme en Europe.

La fusillade est le résultat de «l'incitation à la haine permanente» contre les Juifs et Israël, a accusé le premier ministre israélien, Benjamin Netanayhu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jeune Belge blessé samedi dans l'attaque contre le Musée Juif de Belgique à Bruxelles est décédé dimanche de ses blessures, portant à quatre morts le bilan de l'attentat, a indiqué à l'AFP le président de la Ligue belge contre l'antisémitisme.

Agé d'une vingtaine d'années, le jeune homme, qui travaillait comme réceptionniste au musée, est mort en début d'après-midi à l'hôpital bruxellois où il avait été transféré, a précisé Joël Rubinfeld. Un couple de touristes israéliens et une Française ont également été tués dans l'attentat commis par un inconnu.

Le chagrin du pape

Le pape François a exprimé dimanche à Tel Aviv son «profond chagrin» pour les victimes de l'attaque, en estimant qu'il ne devait «pas y avoir de place» pour l'antisémitisme.

«Je suis profondément attristé, mes pensées vont à ceux qui ont perdu leur vie dans l'attaque à Bruxelles. Je confie leur âme à Dieu», a déclaré le chef de l'Eglise catholique, sortant du texte préparé pour son discours d'arrivée en Israël devant le président Shimon Peres et le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Lors du conseil des ministres dimanche matin, M. Netanyahu avait salué la «position ferme» du pape sur l'antisémitisme. «Nous apprécions la position ferme du pape contre l'antisémitisme au vu spécialement de la haine croissante contre les juifs dont nous sommes témoins ces derniers jours».

Appel à témoins

Aucun suspect n'a été identifié, a annoncé une porte-parole du parquet fédéral, alors que la police fédérale belge a publié dimanche sur son site internet deux photos et trois vidéos sur lesquelles apparaît l'auteur de la fusillade qui a fait quatre morts samedi au Musée juif de Belgique à Bruxelles. On y voit un homme de corpulence moyenne et athlétique faisant usage d'une arme de type Kalachnikov.

L'individu que l'on voit tirer sur l'une des vidéos, porte une casquette de couleur sombre avec un logo clair sur la face avant du côté gauche. Il arbore également un vêtement de couleur bleu clair avec un logo clair à hauteur de la poitrine du côté gauche, un pantalon de couleur sombre et des chaussures également de couleur sombre avec des semelles claires, détaille la police fédérale.

L'homme était en outre équipé d'un sac en bandoulière de couleur sombre avec un logo blanc de petite taille et d'un sac de sport également sombre avec logo clair.

Le suspect a fait usage d'une arme d'épaule avec crosse pliable de type Kalachnikov avant de prendre la fuite à pied et d'être perdu de vue. La police fédérale demande à toute personne susceptible d'identifier l'auteur de cette agression mortelle ou disposant d'informations, de prendre contact avec elle.

Vive réaction de Netanayhu

«Un couple d'Israéliens d'une cinquantaine d'années habitant Tel-Aviv qui faisait du tourisme fait partie des victimes», a déclaré le porte-parole Yigal Palmor, sans être en mesure de préciser leur identité. «Nous faisons confiance aux autorités belges, notamment à la justice et à la police pour faire toute la lumière sur ce crime affreux», a souligné le porte-parole.

La fusillade au Musée Juif de Bruxelles est le résultat de «l'incitation à la haine permanente» contre les Juifs et Israël, avait affirmé samedi soir le premier ministre israélien, Benjamin Netanayhu. «On continue d'entendre des calomnies et des mensonges contre l'Etat d'Israël sur le sol européen alors même que les crimes contre l'humanité et les actes meurtriers commis dans notre région sont systématiquement ignorés», a accusé Benjamin Netanayhu dans un communiqué.

«Notre réponse à cette hypocrisie est de toujours établir la vérité et poursuivre une lutte sans répit contre le terrorisme», a ajouté le premier ministre. Deux femmes et un homme ont été tués par balle samedi après-midi dans une attaque contre le Musée Juif de Belgique, au centre de Bruxelles, suscitant un choc immense au sein de la communauté juive et dans l'ensemble du royaume à la veille d'importantes élections législatives et des élections européennes (afp/nxp)

Créé: 25.05.2014, 17h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.