Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 10:26

VD Drame d'Apples: le père explique son geste dans une lettre d'adieux

Les explication laissées par le quadragénaire et les premiers résultats des autopsies conduisent l'enquête sur la piste du double meurtre par intoxication ou du triple suicide.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Suite à la découverte lundi dernier à Apples (VD) des corps sans vie d'une famille de ressortissants belges, de nouveaux éléments sur les circonstances du drame ont été révélés mercredi soir par 24 heures.

Les premiers résultats de deux autopsies sur trois et une lettre d'adieux qui a été laissée par le père conduisent l'enquête sur la piste d'un triple suicide ou du double meurtre par empoisonnement ou étouffement de sa femme et de son fils puis du suicide du quadragénaire. Le drame s'est probablement déroulé dans la nuit de jeudi à vendredi, la semaine dernière.

Dans la lettre dont l'authenticité doit encore être confirmée, le père de famille – cadre dans une multinationale basée à Neuchâtel et active dans la biopharma – explique que «la vie n’était plus possible pour lui» en évoquant une profonde insatisfaction professionnelle. «Il avait changé d’entreprise l’an dernier et ne s’y plaisait pas», indique un magistrat au quotidien vaudois. Le cadre était en arrêt de travail depuis quelque temps.

Créé: 19.06.2019, 18h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.