Samedi 25 novembre 2017 | Dernière mise à jour 04:03

Canton de Fribourg Drame de Charmey: le chauffard avait perdu connaissance

Le neurologue vaudois Paul-André Despland est d’avis que le chauffard à l’origine de l’accident fatal avait sans doute été victime d’une syncope.

Le Fribourgeois à l’origine du drame d’octobre 2015 (ci-contre aux côtés de son avocat, Me Jean-Christophe A Marca) risque 18 mois de prison, dont 6 ferme.

Le Fribourgeois à l’origine du drame d’octobre 2015 (ci-contre aux côtés de son avocat, Me Jean-Christophe A Marca) risque 18 mois de prison, dont 6 ferme. Image: Le Matin/Laurent Crottet

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Mon frère, ma sœur et moi avons déjà perdu notre mère dans l’attentat de Louxor, en novembre 1997. Perdre notre père de manière tout aussi dramatiquement brutale il y a deux ans, ça a été difficile…» L’émotion était vive, hier au Tribunal de Bulle (FR), lorsque l’un des plaignants, Neuchâtelois du Val-de-Ruz, a pris la parole. «Je n’ai qu’un seul souhait: que l’on retire définitivement le permis à ce monsieur. Pour qu’il ne fasse pas d’autres victimes», a-t-il poursuivi, tout en pudeur.

Assis à quelques mètres de cette fratrie endeuillée, François* (Fribourgeois de 60 ans), le chauffard épileptique à l’origine du véritable carnage survenu dans le village gruérien de Charmey, un dimanche d’octobre 2015. En plus du retraité de 71 ans tué sur le coup, la voiture folle avait percuté six membres de la famille de la compagne de celui-ci, venus passer un week-end en Gruyère pour célébrer ses 70 ans (lire le témoignage de l’un des fils dans notre édition d’hier).

Entendu en qualité de témoin, le neurologue vaudois Paul-André Despland (ex-chef de service au CHUV) a indiqué que François – son patient depuis 2003 – avait perdu connaissance au moment de l’embardée mortelle. C’est en tout cas ce qu’avaient certifié les médecins qui avaient examiné le Fribourgeois immédiatement après l’accident. Un état qui avait été de courte durée, le conducteur s’étant réveillé avec l’explosion de l’airbag de sa Subaru Forester. «S’il y a eu une crise d’épilepsie, elle était extrêmement minime», a estimé le Pr Despland. «Je pense plutôt que sa perte de connaissance est due à une syncope cardiaque.» Un symptôme compatible avec l’accélération des battements du cœur ressentie par François quelques instants avant de reprendre le volant.

«Il aurait dû immobiliser son véhicule lors de la survenance de cette tachycardie», a fustigé le procureur Laurent Moschini, considérant que l’accusé d’homicide par négligence «n’a pas l’excuse d’un malaise soudain, dépourvu de signe avant-coureur». Le magistrat requiert une peine de 18 mois de prison, dont 6 ferme, subordonnée à l’interdiction de conduire un véhicule. L’avocat de l’une des deux familles lésées, Me Pierre Heinis, demande une «décision exemplaire, sans états d’âme». «Je me réjouis de lire votre jugement d’acquittement», a plaidé le défenseur de François, Me Jean-Christophe A Marca, estimant que son client n’a fait preuve d’aucune négligence le jour du drame: «Seule la fatalité doit être blâmée.»

Verdict la semaine prochaine. (Le Matin)

Créé: 15.11.2017, 06h58


Sondage

Profitez-vous pleinement du Black Friday?





Sondage

Parvenez-vous à épargner, chaque mois?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.