Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:25

Yverdon-les-Bains Drame familial: il tue son amie et se rend à la police

Un Suisse s'est rendu à la police, vendredi, après avoir tué sa compagne. Les trois enfants de la victime ont été pris en charge.

Police vaudoise.

Police vaudoise. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un ressortissant suisse de 28 ans a annoncé avoir tué son amie, une Suissesse de 31 ans, au domicile familial à Yverdon-les-Bains (VD). Il s'est présenté au poste de la police vendredi matin. Une enquête devra déterminer les circonstances de ce drame.

Les agents immédiatement envoyés sur place ont découvert le corps de la victime, a indiqué la police dans un communiqué vendredi soir. Des mesures ont été prises afin de s'assurer de la prise en charge des trois jeunes enfants de la victime. La police n'a pas souhaité en dire plus. Le procureur de service a ouvert une instruction pénale.

Les investigations sont menées par les enquêteurs de la Police de sûreté et les spécialistes de la police scientifique en collaboration avec le centre universitaire romand de médecine légale (CURML). Plusieurs patrouilles de la Police Nord Vaudois et de la Gendarmerie sont intervenues sur les lieux, ainsi que les enquêteurs et les spécialistes de la police scientifique de la police de sûreté vaudoise et du CURML. (ats/nxp)

Créé: 16.11.2018, 21h24

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.