Vendredi 18 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:01

Paris Les drones de la police sont attaqués… par des goélands

Les engins volants ont déjà subi une dizaine d’assauts d’oiseaux maritimes. On songe à des drones pour protéger des drones.

Les goélands seraient-ils «antiflics»?

Les goélands seraient-ils «antiflics»? Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voilà une menace que les forces de l’ordre parisiennes n’avaient peut-être pas anticipée. Les drones de la préfecture de la police, affirme «Le Parisien», subissent des attaques de goélands. Selon le quotidien français une dizaine de cas ont déjà été recensés ces derniers mois.

Le dernier assaut date du week-end dernier lors d’une mobilisation de gilets jaunes. Un drone survolait les manifestants lorsqu’il a failli être percuté par des oiseaux qui voulaient l’«intimider». Le pilote aurait réussi à poser immédiatement son engin pour le préserver. Il n’y aurait pas encore eu de casse. «Soit les télépilotes les ont fait atterrir en urgence, soit ils ont trouvé un autre terrain d’envol», lâche une source anonyme dans «Le Parisien». Mais vu le nombre d’attaques, ça pourrait venir.

Confondus avec des prédateurs

Mais quelle mouche a donc piqué ces oiseaux marins? Frédéric Malher, de la Ligue de protection des oiseaux, a remarqué que la majeure partie des attaques avaient lieu durant les périodes de nidification. «Les goélands n’en veulent pas aux drones en tant que tels. Ils les prennent pour des prédateurs et cherchent simplement à protéger leur territoire et leurs œufs», explique-il.

Que faire? La police étudierait une piste étonnante: des drones pour protéger leurs drones… Il s’agirait de lâcher en parallèle un drone effaroucheur qui émettrait des cris de rapace ou des ultrasons pour effrayer les goélands.

Créé: 27.06.2019, 06h30


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.