Mercredi 19 juin 2019 | Dernière mise à jour 21:03

Meurtre de Fiona «On est écoeurés, on a la haine, c'est inhumain»

Le comité de soutien de Fiona qui s'était fortement mobilisé après la disparition de la petite fille de 5 ans le 12 mai dernier, en participant à des recherches et en organisant des rassemblements se dit «indigné».

Marche blanche pour Fiona - 25 mai 2013

Marche blanche pour Fiona - 25 mai 2013 Image: AFP

Galerie photo

Meurtre de Fiona

Meurtre de Fiona La petite Fiona n'a pas disparu mystérieusement dans un parc de Clermont-Ferrand comme le soutenait sa mère mais est morte sous les coups portés par le compagnon de celle-ci.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«D'apprendre aujourd'hui ce qu'on vient d'apprendre, c'est inhumain. On est retournés, c'est pas possible ce qu'ils viennent d'avouer (la mort de l'enfant après des coups, ndlr)», s'est indigné Stéphane Pozo, membre du groupe de soutien «Tous ensemble toujours là pour Fiona» lors d'une déclaration à la presse tard dans la nuit de mercredi à jeudi.«Cela fait 4 mois qu'ils nous amusent, ça peut pas se passer comme ça» a-t-il ajouté, très remonté, alors que le comité avait créé une page Facebook très active pour soutenir la famille de Fiona.

«On a fait des battues, des recherches trois jours sous la pluie»

Jennifer, une autre membre du comité de soutien, a aussi rappelé que ce comité s'est «beaucoup mobilisé» pendant les quatre mois durant lesquels la mère de Fiona soutenait la thèse de la disparition de sa fille dans un parc de la ville, pendant qu'elle s'était assoupie une vingtaine de minutes, le 12 mai dernier.«On a fait des battues, des recherches trois jours sous la pluie. Au départ, on pensait à une disparition. Donc on s'est dit il faut qu'on trouve, peut-être qu'on trouvera rien mais il fallait qu'on cherche. Ça nous aidait à avancer aussi», a-t-elle déploré.«On est écoeurés, on a la haine», a-t-elle ajouté. (afp/Le Matin)

Créé: 26.09.2013, 09h22

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.