Mercredi 24 avril 2019 | Dernière mise à jour 19:16

France Énervé par son vernis à ongles, il veut lui couper les doigts

À Annecy, un homme alcoolisé et violent s’en est pris à sa compagne avec une machette. Pour un motif pour le moins futile.

L'homme a brandi une machette avec une lame de près de 50 centimètres.

L'homme a brandi une machette avec une lame de près de 50 centimètres. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les faits relatés par «Le Dauphiné» sont aberrants. Pour un vernis à ongles peu apprécié, un homme a failli couper les doigts de sa compagne, à Annecy.

C’est la victime d’une trentaine d’années, sous le choc, qui a alerté la police dans la nuit de mardi à mercredi. Les agents sont intervenus et ont interpellé l’homme de 43 ans déjà connu pour des faits de violence. Et ils constateront qu’il était plus qu’éméché: 2,76 grammes d’alcool dans le sang.

Blessée au visage

Que s’est-il passé? «Selon les premiers éléments, l’homme ivre n’a pas apprécié le vernis à ongles peint au bout des doigts de sa compagne», avance le quotidien français. Le quadragénaire a d’abord lancé un flacon de parfum au visage de sa compagne, la blessant sous l’œil gauche. Puis il a brandi une machette. Et il a menacé de l’utiliser pour couper les doigts de sa victime.

Il n’est est pas resté aux menaces. «Hors de contrôle, l’homme a saisi les mains de sa compagne pour les poser sur la table de la cuisine et lui a gratté le vernis à l’aide de la lame longue de 45 centimètres», détaille le quotidien…

La jeune femme a porté plainte. Placé en garde à vue, son bourreau est poursuivi pour «violences conjugales en état d’ivresse avec arme par destination».

(Le Matin)

Créé: 14.04.2019, 10h05

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.