Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 16:26

France Un enfant meurt pendu à sa cape de Batman

Un garçon de 10 ans a perdu la vie par strangulation dans sa chambre à Brétigny-sur-Orge (F). Il s'agirait d'un accident.

Le soir du drame, le quartier a effectué une veillée en hommage à Issa.

Le soir du drame, le quartier a effectué une veillée en hommage à Issa. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Âgé de 10 ans, Issa est mort à Brétigny-sur-Orge (F), pendu dans sa chambre, la semaine dernière. Selon «Le Parisien», sa cape de Batman s'est prise dans un des barreaux de son lit superposé.

C'est la mère de l'enfant qui a découvert son fils suspendu dans le vide. Malgré l'intervention rapide des pompiers, Issa a été pris en charge en état de mort cérébrale. Il est décédé un peu plus tard à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne.

La thèse du suicide a été totalement écartée, relève le quotidien français. «On s'oriente vers une thèse accidentelle, indique une source proche du dossier. «On ne sait pas très bien à quoi il jouait dans sa chambre, mais cela ne semble pas volontaire.»

Toutefois, la poursuite des investigations est nécessaire pour faire la lumière sur le terrible drame. Une veillée en hommage au petit garçon a été organisée le soir du drame par les voisins de la famille.

Créé: 19.04.2019, 14h54

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.