Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:21

France Arrêté, le chauffard de Lorient passe aux aveux

Le conducteur a été interpellé dans un hôtel de Caudan, dans le Morbihan. Il reconnaît «être à l'origine des accidents»

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après neuf jours de traque, le chauffard de Lorient qui a tué un enfant de neuf ans et grièvement blessé son cousin de sept ans a été interpellé mardi matin. Il se trouvait dans un hôtel d'une zone industrielle à quelques kilomètres du lieu du drame.

Le suspect a été interpellé mardi «vers 11h00 sur une commune proche de Lorient sur mandat d'arrêt du juge d'instruction», a annoncé la procureure de la République de Lorient. «C'est le soulagement», a réagi Ahmet Makas, membre de l'association culturelle turque de Lorient, après avoir parlé avec la famille de l'enfant défunt. «Ils sont contents de l'arrestation. Ils se sentent plus légers et à présent pensent à l'enfant toujours hospitalisé à Brest», a-t-il ajouté.

Le suspect, âgé de 20 ans, n'a pas opposé de résistance. Photo DR.

Les policiers ont été alertés par une personne qui a reconnu le suspect grâce à sa photo figurant sur l'appel à témoins. Le suspect, âgé de 20 ans, n'a pas opposé de résistance, selon une source proche de l'enquête.

D'après la direction de l'hôtel, le fuyard «séjournait dans l'établissement depuis la veille au soir. La chambre avait été réservée par un tiers».

Il risque 10 ans de prison

L'homme a reconnu «être à l'origine des accidents». Il a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires aggravés, a indiqué la procureur de la République de Lorient. Il a également été inculpé et placé en détention préventive pour refus d'obtempérer aggravé, conduite sans permis, conduite sans assurance et délit de fuite, encourant une peine de dix ans.

Le fuyard était déjà connu pour des faits de conduite sans permis et d'infraction à la législation sur les stupéfiants. Dans un appel à témoins, il était décrit comme mesurant 1,80 m, de «corpulence normale, de type eurasien, teint mat, cheveux noirs». Il était recherché dans toute la France depuis neuf jours, avec d'importants moyens mobilisés. Des policiers avaient par exemple immobilisé pendant une quinzaine de minutes un TGV en gare de Rennes, à la suite d'un autre signalement erroné.

La passagère aussi

La passagère, âgée de 21 ans, avait elle aussi été interpellée tout près de là, sur la commune limitrophe de Caudan mercredi, après s'être présentée spontanément chez un habitant. Elle a été mise en examen pour non-assistance à personne en danger par un juge d'instruction et placée en détention provisoire vendredi soir, conformément aux réquisitions du parquet. et encourt une peine maximale de sept ans de prison.

L'accident est survenu le 9 juin à Lorient après un refus d'obtempérer alors que le véhicule était suivi à distance par la gendarmerie. Le chauffard, qui circulait à vive allure sur la voie réservée aux bus, a percuté dans un premier temps une autre voiture en sortie de giratoire, sans faire de blessé, avant de faucher sur un trottoir les deux enfants, deux cousins d'origine turque. (AFP/Le Matin)

Créé: 18.06.2019, 11h47

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.