Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 21:12

Inde Enlevée et violée par trois hommes

Une jeune fille de 19 ans a été agressée sexuellement par des habitants de son village. Les trois suspects sont en fuite.

Image: Archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une étudiante indienne a été enlevée et violée par trois hommes dans l'Etat d'Haryana (nord) alors qu'elle rentrait chez elle après un cours, a indiqué vendredi la police, une nouvelle agression rappelant l'omniprésence des violences sexuelles dans ce pays. La jeune fille de 19 ans attendait le bus quand elle aurait été kidnappée, droguée et violée, selon la police.

«Elle connait les trois accusés, qui sont du même village qu'elle. Ils sont en fuite à l'heure actuelle», a précisé un responsable local de la police, Anirudh Kumar. Les faits se sont déroulés dans l'Etat d'Haryana, région rurale et conservatrice gouvernée par le parti nationaliste du Premier ministre Narendra Modi, le Bharatiya Janata Party.

Un fléau

C'est dans cet Etat que le propriétaire et le gérant d'une maison d'hôtes ont été arrêtés en juillet après les viols présumés d'une femme par quelque 40 hommes pendant quatre jours. Près de 40'000 plaintes pour violences sexuelles ont été déposées en 2016 dans le pays, certaines associations soupçonnant que ce chiffre ne soit que la partie émergée de l'iceberg.

En 2012, le viol collectif et le meurtre d'une étudiante dans un bus à New Delhi avait choqué la planète et jeté une lumière crue sur ce fléau. (afp/nxp)

Créé: 14.09.2018, 16h56

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.