Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 13:49

Disparition de Fiona Les enquêteurs sur la piste d'un ancien ami de la mère

Les enquêteurs en charge de la disparition de la petite Fiona dimanche dernier dans un parc de Clermont-Ferrand sont sur la piste d'un ancien ami de la mère, qui aurait pu enlever la fillette par vengeance.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Un nouvel axe d'investigation intéresse particulièrement les enquêteurs depuis quelques jours : ils sont sur la piste d'un homme de 34 ans, ancien ami de Cécile Bourgeon.

Par le passé, cet homme, qui a entretenu une relation avec la maman de Fiona au printemps 2012, aurait menacé d'enlever la fillette et de l'emmener en Algérie», assure le quotidien.

Des informations confirmées, selon la Montagne, par le procureur de la République de Clermont-Ferrand Pierre Sennès, selon qui «toutes les pistes sont étudiées, celle-là aussi».

Selon le quotidien, un mandat d'arrêt international a été lancé contre cet ancien compagnon, qui reste toutefois «introuvable». La mère de Fiona avait porté plainte contre lui pour «viol et séquestration, le 5 mai 2012», soit «un an tout juste» avant l'étrange disparition de Fiona, assure le quotidien.

La petite Fiona a disparu le 12 mai alors que sa mère,enceinte de six mois de son nouveau compagnon, s'était brièvement assoupie dans ce parc très fréquenté. (afp/Le Matin)

Créé: 18.05.2013, 10h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.