Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 15:44

Russie Un étudiant tue un camarade puis se suicide

Trois autres étudiants ont également été blessés dans un lycée technique situé dans une petite ville d'Extrême-Orient russe.

Suicidaire? Faites-vous aider!

«Chercher de l'aide n'est pas un aveu de faiblesse ! C'est un démarche courageuse et positive», affirme l’association Stopsuicide, dont la mission est de parler, faire parler, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention.

N'hésitez pas à téléphoner, notamment aux structures suivantes : «La Main Tendue» (composer le 143), la «Ligne d'aide pour jeunes» (composer le 147), «Malatavie Ligne Ados» (HUG - Children Action), 022 372 42 42.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un élève a été tué et trois blessés par un tireur qui s'est donné la mort jeudi dans un lycée technique à Blagovechtchensk, petite ville d'Extrême-Orient russe à la frontière chinoise, ont annoncé les autorités.

«Vers 11H00 locales (01H00 suisses), un élève de 19 ans a tué un camarade de classe et blessé trois autres, avec une arme à feu enregistrée, dans un bâtiment du lycée de l'Amour pour la construction et le génie urbain», a annoncé dans un communiqué le Comité d'enquête russe de la région de l'Amour.

Les trois blessés ont 17, 19 et 20 ans, précise le Comité d'enquête, qui ajoute que «le suspect s'est tiré une balle dans la tête» et est décédé.

L'un des blessés se trouve «en soins intensifs dans un état grave», a précisé aux médias locaux le directeur du centre des polytraumatisés de l'hôpital pour enfants de Blagovechtchensk, Vladimir Doudkine.

Il «a une blessure au cou, à l'arrière de la tête dans la région occipitale et à l'épaule gauche. L'autre enfant a une blessure par balle à la région fessière», a-t-il déclaré, un troisième blessé ayant été envoyé dans un autre hôpital de la ville.

Des fusillades plutôt rares

Le directeur du Comité d'enquête pour la région de l'Amour Stanislav Belianski, cité par les agences russes, a déclaré que l'étudiant «avait passé les contrôles de sécurité avec le fusil dans son sac à dos, puis l'a chargé dans les toilettes». Une deuxième enquête a été ouverte pour «manquement aux mesures de sécurité», a-t-il ajouté.

Selon la police locale, citée par les agences de presse russes, un conflit entre élèves pourrait être à l'origine de cette fusillade. Des vidéos publiées sur Internet montrent le lycée technique en question, situé près du centre de cette ville de 225'000 habitants, autour duquel sont garées de nombreuses voitures de police.

Le Comité russe a précisé avoir ouvert une enquête et conduire actuellement des interrogatoires du personnel et des élèves du lycée de Blagovechtchensk pour élucider les causes de la fusillade. Environ 150 personnes se trouvaient dans l'établissement quand la fusillade a eu lieu.

Les fusillades dans les écoles ou les lieux publics sont rares en Russie, où le contrôle des armes est strict. En octobre 2018, un élève avait toutefois tué 19 personnes avant de se donner la mort dans un lycée de Kertch, ville de la péninsule ukrainienne annexée de Crimée, une tuerie qui avait choqué la Russie. (afp/nxp)

Créé: 14.11.2019, 11h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.