Vendredi 24 novembre 2017 | Dernière mise à jour 22:45

France Etudiantes renversées: l'homme reste en prison

La garde à vue de l'automobiliste, qui a délibérément foncé sur trois étudiantes chinoises près de Toulouse, a été prolongée samedi.


Dans une France traumatisée par une vague d'attentats, un automobiliste a volontairement renversé trois étudiantes chinoises alors qu'elles traversaient à un passage piéton à Blagnac.

Dans une France traumatisée par une vague d'attentats, un automobiliste a volontairement renversé trois étudiantes chinoises alors qu'elles traversaient à un passage piéton à Blagnac. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le parquet entend requérir dimanche l'inculpation pour tentative d'assassinats contre l'homme qui a renversé trois étudiantes. «Il avait en projet de renverser des humains», a affirmé à l'AFP le procureur de Toulouse Pierre-Yves Couilleau, rapportant les propos du chauffard peu après son interpellation.

Cet homme de 28 ans, aux lourds antécédents psychiatriques, avait été appréhendé à quelques centaines de mètres de la commission des faits vendredi après-midi.

Dans une France traumatisée par une vague d'attentats, commis parfois selon un mode opératoire similaire, l'automobiliste, qui n'était pas fiché pour radicalisation, a volontairement renversé trois étudiantes chinoises alors qu'elles traversaient à un passage piéton à Blagnac.

Diagnostiqué schizophrène

Les faits se sont déroulés devant un campus universitaire, l'Institut de gestion sociale, dans un quartier résidentiel de cette petite ville où se situe l'aéroport de Toulouse. Parmi les trois victimes, des étudiantes chinoises en échange à l'ICD Toulouse-International Business School, deux, âgées d'une vingtaine d'années, restaient hospitalisées samedi, mais «leur état n'inspire plus d'inquiétude», a souligné M. Couilleau.

Une troisième étudiante, elle aussi de nationalité chinoise, avait pu sortir de l'hôpital vendredi soir, ainsi qu'une jeune étudiante française témoin de l'attaque et fortement «choquée», a-t-il ajouté.

Le casier judiciaire de l'automobiliste comporte une dizaine de condamnations notamment pour infraction à la législation sur les stupéfiants et vol avec arme. Des délits pour lesquels il avait écopé de deux peines de sursis mise à l'épreuve comportant une obligation de soins, «obligation à laquelle il se conformait», a encore déclaré le chef du parquet.

«Le diagnostic de schizophrénie a été posé», a-t-il encore indiqué, précisant que l'homme célibataire qui vivait auprès de sa mère à Blagnac avait fait plusieurs séjours à l'hôpital. Cependant, une visite médicale a confirmé que son état était compatible avec la garde à vue. (afp/nxp)

Créé: 11.11.2017, 20h33


Sondage

Profitez-vous pleinement du Black Friday?





Sondage

Parvenez-vous à épargner, chaque mois?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.