Lundi 20 janvier 2020 | Dernière mise à jour 09:21

Canton de Fribourg Un exhibitionniste-voyeur sous les verrous

Un homme, qui avait pour habitude de se faufiler sur les terrasses d'habitations et de mater les femmes qui s'y trouvaient, a été mis sous les verrous.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un exhibitionniste et voyeur est sous les verrous dans le canton de Fribourg.

L'individu a sévi entre 2011 et 2015 dans un large périmètre allant du district de la Singine à Fribourg et Villars-sur-Glâne, ainsi que dans le canton de Berne.

Le suspect, un homme de 43 ans domicilié sur sol bernois, a été placé en détention préventive, a indiqué ce mardi 10 mars la police cantonale fribourgeoise. On lui reproche un nombre important d'actes ayant alarmé la population des régions concernées.

Pas de contact physique

Il avait notamment pour habitude de se faufiler sur les terrasses d'habitations afin d'observer ses victimes, exclusivement des femmes, tout en se masturbant. Il est même arrivé qu'il leur adresse la parole, voire les insulte.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il n'y a jamais eu de contact physique. L'intéressé a avoué un grand nombre de ces délits commis à Guin, Bösingen, Schmitten, Tavel, Wünnewil, Flamatt, Fribourg, Villars-sur-Glâne, de même que dans le canton de Berne. La police a lancé un appel aux témoins. (ats/nxp)

Créé: 10.03.2015, 17h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.