Samedi 25 mai 2019 | Dernière mise à jour 15:51

Criminalité Ils font exploser un bancomat au Tessin

Des individus ont dévalisé un bancomat en le faisant exploser dans la nuit de mercredi à jeudi près de Lugano.

Les faits se sont déroulés dans la commune tessinoise de Novaggio, située à une quinzaine de kilomètres de Lugano.

Les faits se sont déroulés dans la commune tessinoise de Novaggio, située à une quinzaine de kilomètres de Lugano. Image: Google Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un peu après 02h30 jeudi, des individus s'en sont pris à un bancomat de la commune tessinoise de Novaggio, située à une quinzaine de kilomètres de Lugano. Ils ont fait exploser l'appareil et ont emporté un montant encore indéterminé.

Immédiatement alertées, les forces de l'ordre cantonales et communales se sont lancées à la poursuite des malfrats, communique durant la nuit de mercredi à jeudi la police tessinoise. En vain. Les recherches sont toujours en cours.

Un porte-parole de la police cantonale a confirmé à Keystone-ATS qu'il s'agit d'un distributeur de billets d'une succursale de Raiffeisen situé sur la Piazzale Pietro Dematra. Les autorités évaluaient pour l'heure le montant du butin emporté. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2019, 05h18

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.