Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 13:34

Oey (BE) Une femme de 31 ans victime d'un homicide

Un sexagénaire a reconnu avoir tué une femme dans l'Oberland bernois. Il a été incarcéré.

L'homicide pourrait être lié à un crime relationnel.

L'homicide pourrait être lié à un crime relationnel. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une femme a été retrouvée sans vie mercredi à Oey, dans l'Oberland bernois, victime d'un homicide. L'auteur présumé, un homme de 60 ans originaire de Bosnie-Herzégovine, est sous les verrous après être passé aux aveux.

Les faits se sont déroulés mercredi aux alentours de midi, a indiqué jeudi la police cantonale bernoise dans un communiqué. Celle-ci a alors été informée qu'un homicide aurait été commis à Oey, sur la commune de Diemtigen, dans le Simmental.

Pas encore identifiée

Dépêchées sur les lieux, les forces d'engagement ont trouvé le corps sans vie d'une femme dans une zone industrielle. Divers services de la police, dont des spécialistes de la police judiciaire et des conducteurs de chien, sont intervenus.

Ceux-ci ont mené les premières investigations pour clarifier les circonstances et analyser les traces. Selon les premiers éléments, la femme est probablement décédée le mercredi même des suites d'actes de violence. Elle n'a pas encore été formellement identifiée.

Crime relationnel?

Il existe cependant des indications concrètes au sujet de son identité. La thèse d'un crime relationnel est privilégiée. L'auteur présumé a été interpellé, sans résistance, au volant d'une voiture à Interlaken, au terme d'une brève course-poursuite.

Le Ministère public régional Oberland a ouvert une procédure pour meurtre. De plus amples clarifications sont en cours, notamment par l'Institut de médecine légale de l'Université de Berne. (ats/nxp)

Créé: 19.03.2020, 17h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.