Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Enquête La femme d'un diplomate américain dans le viseur d'Interpol

Accusée d'être à l'origine d'un accident ayant coûté la vie à un jeune Britannique, une supposée ex-agente de la CIA fait l'objet d'une notice demandant son arrestation de la part d'Interpol.

La conductrice a été inculpée fin décembre pour conduite dangereuse ayant causé la mort du jeune Harry.

La conductrice a été inculpée fin décembre pour conduite dangereuse ayant causé la mort du jeune Harry. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Interpol a émis une notice rouge à la demande du Royaume-Uni visant la femme d'un diplomate américain accusée d'être responsable de la mort d'un jeune Britannique lors d'un accident de voiture, une affaire à l'origine de tensions entre Londres et Washington, a déclaré la famille de la victime.

Harry Dunn, un Britannique de 19 ans, est mort le 27 août 2019 dans la collision de sa moto avec une voiture qui roulait du mauvais côté de la route, près d'une base américaine du centre de l'Angleterre.

La conductrice, Anne Sacoolas, a été inculpée fin décembre pour conduite dangereuse ayant causé la mort mais, invoquant l'immunité diplomatique, cette supposée ex-agente de la CIA et femme de diplomate était déjà repartie aux États-Unis. «Je peux confirmer qu'Interpol a émis une notice rouge à l'égard d'Anne Sacoolas», a déclaré dans un tweet Radd Seiger, le porte-parole de la famille d'Harry Dunn.

La notice rouge est une demande d'arrestation à des fins d'extradition concernant des personnes recherchées à la suite d'un mandat d'arrêt ou d'une décision judiciaire du pays demandeur, sans constituer à proprement parler un mandat d'arrêt international. Elle est diffusée dans les 190 pays membres de l'organisation de coopération policière internationale.

Le Royaume-Uni avait précédemment demandé aux États-Unis l'extradition de cette mère de trois enfants, ce qu'avait refusé le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, l'affaire jetant un froid dans les relations diplomatiques entre les deux pays. «Si les États-Unis devaient accéder à la demande d'extradition du Royaume-Uni, cela aurait enlevé son sens au fait même d'invoquer l'immunité diplomatique, et aurait créé un précédent extrêmement troublant», avait alors déclaré un porte-parole du département d'État américain dans une déclaration transmise à l'AFP.

Cette nouvelle a donné à la famille de la victime «la certitude que les autorités britanniques sont clairement sur la même longueur d'ondes que nous», a confié mardi Charlotte Dunn, la mère de l'adolescent, lors d'une interview sur ITV. «C'était un après-midi très riche en émotion» avec «beaucoup de larmes» lorsqu'ils ont appris la nouvelle, a-t-elle ajouté, même si «l'exaltation est toujours de courte durée». (afp/Le Matin)

Créé: 12.05.2020, 13h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.