Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:34

Art Basel Une fillette détruit une mouche d'une valeur de 56 000 francs

Une œuvre d’une plasticienne a été «vandalisée» par une enfant de 3 ans sous les yeux de sa mère mortifiée.

Les ailes de cette mouche n'ont pas survécu au passage de la fillette.

Les ailes de cette mouche n'ont pas survécu au passage de la fillette. Image: Katharina Fritsch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La 50e édition d’Art Basel a fermé ses portes dimanche. Mais ce n’est pas l’affluence – 93 000 personnes en six jours – qui fait les gros titre ce lundi, mais les dégâts occasionnés par une fillette de 3 ans.

La victime? Une mouche géante de la plasticienne allemande Katharina Fritsch, a révélé «Bild». Une mère de famille s’est approchée de cette œuvre avec sa fille, assise dans une poussette. La petite a attrapé la mouche et l’a apparemment ensuite lâchée voire jetée par terre. Les deux ailes de la sculpture se sont brisées. Valeur de la mouche détruite: 50 000 euros. Soit quelque 56 000 francs…

La scène, écrit «Bild», a engendré des «cris de visiteurs horrifiés». Et la mère était au bord des larmes. Qui devra régler la douloureuse? Ce n’est pas encore clair. Mais la mère de la petite «vandale» a laissé ses coordonnées aux organisateurs.

Créé: 17.06.2019, 11h02

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.