Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 05:50

Etats-Unis Une fusillade à la Nouvelle-Orléans fait 19 blessés

Dix-neuf personnes ont été blessées lors d'une fusillade dimanche pendant un défilé pour la Fête des mères à la Nouvelle-Orléans (sud des Etats-Unis), a annoncé la police.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon les enquêteurs du FBI, cette fusillade ne relève pas d'un acte de terrorisme.

Dix-sept adultes ainsi qu'un garçon et une fillette âgés de 10 ans ont été blessés lors de cette fusillade encore inexpliquée, a précisé la police dans un communiqué.

«De nombreuses personnes ont été victimes d'éraflures (certaines par des balles qui ont ricoché)», selon ce communiqué. «Pour l'heure, il n'y a pas de morts, et la vie d'aucun blessé n'est menacée».

Les deux enfants souffrent d'égratignures mais sont en bonne forme. Un homme et une femme ont dû subir une intervention chirurgicale dimanche en fin de journée.

«Violence urbaine»

Selon les enquêteurs du FBI, cette fusillade ne relève pas d'un acte de terrorisme. D'après nos renseignements, nous n'avons aucune raison de penser qu'il s'agit d'un acte de terrorisme, il s'agit simplement de violence urbaine», a déclaré une porte-parole du FBI de la Nouvelle-Orléans, Mary Beth Romig.

Cette fusillade intervient moins d'un mois après l'attentat survenu lors du marathon de Boston, où une double explosion a tué trois personnes et fait plus de 250 blessés le 15 avril.

En décembre dernier, un homme armé avait ouvert le feu dans une école élémentaire de Newtown (Connecticut), tuant 20 enfants et six adultes.

Le commissaire Ronal Serpas, de la police de la Nouvelle-Orléans, a déclaré que des tirs «venant peut-être de deux types d'armes différents» avaient retenti, puis «nos officiers ont vu trois personnes prendre la fuite».

Récompense promise

La police a lancé un appel à témoins et proposé une récompense de 2500 dollars pour toute information menant à l'arrestation des auteurs de la fusillade.

Le maire de la ville, Mitch Landrieu, s'est rendu au chevet de plusieurs blessés à l'hôpital. Il a appelé à mettre fin au «rythme implacable de la violence» qui mine les rues de sa ville. "

Selon le journal Times-Picayune, citant Serpas, quelque 300 à 400 personnes assistaient au défilé. (afp/nxp)

Créé: 12.05.2013, 23h51

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.