Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 19:44

Hong Kong Une fusillade sur fond d'héritage

On en sait un peu plus sur le mobile de la quadragénaire qui a tué des membres de sa famille, mardi dans l'ancienne colonie britannique.

La suspecte a été arrêtée peu après les faits.

La suspecte a été arrêtée peu après les faits. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fusillade survenue en plein jour dans un parc de Hong Kong avait pour mobile le partage d'un héritage, en l'occurrence du fruit de la vente d'un appartement, a rapporté mercredi la presse de l'ancienne colonie britannique.

L'attaque a fait deux morts et deux blessés, les oncles et tantes âgés de la meurtrière présumée, une femme de 44 ans. La suspecte a été arrêtée mardi dans un centre commercial proche du parc où les quatre victimes avaient été touchées par balles le même jour, dans l'est de l'île de Hong Kong.

La police s'est bornée à évoquer un «conflit familial». Mais le «Apple Daily» et le «South China Morning Post» ont rapporté qu'il s'agissait d'une dispute sur la répartition du produit de la vente d'un appartement hérité de la défunte mère des victimes et grand-mère de la suspecte.

Un million de francs

La valeur du bien en question a été estimée par le South China Post à huit millions de dollars hongkongais (un million de francs).

Parmi les victimes atteintes au pistolet semi-automatique, un oncle de la suspecte âgé de 62 ans a succombé mercredi à une blessure à la tête. Une tante de 80 ans avait été tuée sur le coup mardi. Les deux autres victimes ont été blessées au bras.

L'immobilier hongkongais est le plus cher du monde. Le coût de la pierre est nourri par l'afflux d'argent des riches investisseurs du continent chinois et les promoteurs immobiliers.

Les fusillades sont rares dans le territoire semi-autonome du sud de la Chine, où les taux de délinquance sont faibles. La possession d'armes ou de munitions est illégale sauf licence spéciale. Même dans les crimes attribués aux triades, la mafia chinoise, l'utilisation d'armes à feu est peu fréquente. (afp/nxp)

Créé: 27.06.2018, 12h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.