Lundi 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour 19:27

Suisse Un gang de cambrioleurs a opéré dans huit cantons

Sept hommes s'étaient spécialisés dans les casses de maisons familiales et d'entreprises. Ils sont tous sous les verrous.

Image: Illustration - Pol. Cant. FR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Police cantonale lucernoise a indiqué lundi avoir réussi à élucider pas moins de 97 cas de cambriolage, commis entre octobre 2013 et juin 2015.

Sept hommes avaient été arrêtés dans le courant de l'année 2015 et une très longue enquête a permis de mettre au jour l'existence d'un gang «bien organisé et professionnel», selon les termes du communiqué de la police.

La bande a opéré dans les cantons du Jura, d'Argovie, Berne, Bâle-Campagne, Lucerne, Saint-Gall, Soleure, et de Zurich. Elle s'attaquait essentiellement à des maisons familiales et à des entreprise, dérobant des espèces ou des objets de valeur.

Le butin récolté au cours de cette centaine de cambriolages se monte à 460'000 francs, tandis que les dégâts qu'ils ont commis pour pénétrer dans les immeubles visés se montent à environ 700'000 francs.

Les sept suspects sont âgés de 29 à 53 ans. Ils sont ressortissants de Bosnie-Herzégovine, du Kosovo et de Serbie, a indiqué lundi le Ministère public du canton de Lucerne. Trois des personnes arrêtées habitaient en Suisse. Les autres venaient de France.

(ats/nxp)

Créé: 30.01.2017, 15h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.