Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 02:14

Oups! Elle se fait gauler avec son amant sur Google Street View

Une Péruvienne et son amant ont été repérés, par hasard, sur Google Street View par le mari cocu. Ce qui a valu le divorce à l'épouse volage.

L'épouse volage et son amant, pris la main dans le pot de (dé)confiture.

L'épouse volage et son amant, pris la main dans le pot de (dé)confiture. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bien que pratiques pour voyager numériquement ou repérer la configuration de certains lieux, Google Maps et Google Street View peuvent aussi provoquer... des divorces.

C'est ce qui est arrivé à une Péruvienne surprise par son époux, en plein doux moment avec son amant, explique The Mirror.

Alors que le mari trompé cherchait un itinéraire sur Google Street View, il est tombé par hasard sur une image de son épouse assise sur un banc de Lima, en train de papouiller un autre homme.

L'image capturée en 2013 a tout de même permis au cocu d'obtenir le divorce. Si la dame a contesté les faits, ses habits et sa silhouette l'ont confondue.

Créé: 16.10.2018, 15h32

Paid Post

1,5 million de maisons doivent être rénovées
Vous souhaitez connaître l'efficacité énergétique de votre maison? Avez-vous besoin d’un soutien à la prise de décision avant d'acheter un bien immobilier?

Paid Post

1,5 million de maisons doivent être rénovées
Vous souhaitez connaître l'efficacité énergétique de votre maison? Avez-vous besoin d’un soutien à la prise de décision avant d'acheter un bien immobilier?

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.