Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 11:18

Contrebande Un Genevois a tenté de passer sept pythons en Suisse

Le passeur a tenté de faire passer sept pythons en Suisse par Bâle dimanche soir. Il a été attrapé par des gardes-frontières.

Les gardes-frontières ont intercepté un Genevois qui tentait de passer sept pythons illégalement en Suisse.

Les gardes-frontières ont intercepté un Genevois qui tentait de passer sept pythons illégalement en Suisse. Image: Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les gardes-frontières ont remis les animaux, découverts dans la remorque d'un véhicule, au zoo de Bâle. Le passeur genevois devra payer une amende de plusieurs milliers de francs.

Les gardes-frontière ont remarqué le véhicule du passeur, parce qu'il avait emprunté un passage non contrôlé pour passer la frontière. Ils l'ont alors suivi avant de le contrôler, ont indiqué les gardes-frontières bâlois mercredi.

Dans des sacs

Plusieurs terrariums vides ont été découverts dans la remorque. Le conducteur a d'abord nié transporter des animaux avec lui. En fouillant la voiture, les gardes-frontières ont trouvé deux boîtes en polystyrène contenant sept serpents dans sept sacs.

L'homme qui les transportait n'était ni en possession d'un permis d'importation de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires, ni d'un permis pour la détention d'animaux. Il a déclaré avoir acheté les serpents pour quelques centaines d'euros en France. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2014, 13h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.