Samedi 22 septembre 2018 | Dernière mise à jour 18:20

France Un homme meurt après un tir de Taser

Un trentenaire est décédé lundi après un malaise cardiaque causé par un tir de Taser par des gendarmes français.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: www.wireimage.com

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un homme d'une trentaine d'années est décédé lundi en France d'un malaise cardiaque, après avoir été la cible d'un tir «réglementaire» de Taser par des gendarmes. Il avait attiré l'attention de témoins en «déambulant bizarrement» dans les rues, ont indiqué les autorités judiciaires.

Non connu des services de police et de gendarmerie, cet habitant de Vic-sur-Aisne avait pénétré dans le jardin d'une maison, où il avait «dégradé une antenne parabolique», s'emparant d'une «tige métallique arrachée de cette parabole», selon un communiqué du parquet.

C'est à ce moment-là, peu avant 11h00, que les gendarmes de Soissons, alertés, ont tenté d'appréhender l'homme. Celui-ci, criant «Allahou akbar», est alors «allé au contact» des militaires, tapant avec des poings sur le capot de leur voiture après avoir lancé la tige dans leur direction.

«Les gendarmes ont d'abord tenté de le maîtriser à main nue», puis avec leur bâton télescopique et enfin «avec leur arme à impulsions électriques», sans y parvenir. L'homme a finalement été «ceinturé puis mis au sol par un gendarme». C'est au sol que les gendarmes ont réalisé qu'il est «en train de faire un malaise». Il est décédé sur place «quelques minutes plus tard». (ats/nxp)

Créé: 10.07.2018, 00h14

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.