Mardi 24 septembre 2019 | Dernière mise à jour 11:26

Nidau (BE) L'homme retrouvé en feu reste un mystère

L'état du blessé reste critique et l'enquête menée à Nidau passe plus que jamais par un hypothétique témoignage.

La victime a été découverte gravement brûlée sur la route, devant le château utilisé par l'administration cantonale bernoise.

La victime a été découverte gravement brûlée sur la route, devant le château utilisé par l'administration cantonale bernoise. Image: Le Matin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'individu qui a brûlé lundi matin avant l'aube devant la château de Nidau (BE) garde son mystère. Son pronostic vital étant engagé, la victime n'a pas pu être interrogée et l'appel à témoins lancé lundi par la police bernoise a fait chou blanc.

Tout ce que le police confirme, c'est qu'une personne a brûlé dans la nuit de dimanche à lundi, vers 3h45. «J'ai vu des agents revenir sur les lieux, mais personne n'a su me dire ce qui s'est passé», confie la vendeuse du kiosque situé en face du château, de l'autre côté de la route cantonale reliant Bienne au sud du lac.

La patrouille dépêchée lundi matin sur les lieux a trouvé un homme grièvement blessé au sol. Des passants se sont occupés de lui prodiguer les premiers soins avant son transport en ambulance à l'hôpital.

Aucune trace

Le drame n'a laissé aucune trace sur le bitume, d'autant qu'il a plu toute la journée de lundi. De jour, les piétons ne sont pas très nombreux dans ce secteur à forte densité de trafic, à la frontière de Bienne et de Nidau.

La nuit, un bar est ouvert à proximité jusqu'à 5 heure du matin. La sortie de ce dancing donne sur les lieux du drame, mais la police n'établit aucun lien formel entre cet établissement et la personne en feu.

Les personnes pouvant fournir des informations ou ayant fait des observations pertinentes sont invitées à témoigner au 032 324 85 31. «Aucune piste n'est écartée», indique ce mardi la police bernoise.

Créé: 21.05.2019, 14h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.