Mercredi 24 avril 2019 | Dernière mise à jour 21:32

Floride Un homme tué par l'oiseau le plus dangereux du monde

La victime qui élevait un casoar a glissé samedi devant l'animal pouvant mesurer jusqu'à 1,80 mètres. Ce dernier l'a lacéré mortellement.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme a été tué samedi par un casoar, à Gainesville (Floride). Cet oiseau originaire d’Australie et de Nouvelle-Guinée est considéré comme étant le plus dangereux du monde. Selon la police, la victime élevait cet animal depuis quelques années, rapporte le Daily Mail.

Ressemblant aux émeus, les casoars peuvent mesurer jusqu'à 1,80 mètres et peser 58 kilos. Incapables de voler, ils sont capables de courir à 50 km/h. Mais ce qui fait leur dangerosité, ce sont leurs griffes redoutables de 10 centimètres en forme de poignards qu'ils utilisent pour lacérer mortellement leurs ennemis.

Selon le shérif adjoint, le propriétaire du casoar a glissé, puis chuté. C'est à ce moment-là que l'oiseau l'a attaqué pour le tuer.

Pour obtenir le permis obligatoire en matière d'élevage de casoars, la Commission de la conservation du poisson et de la faune sauvage de Floride rappelle qu'elle exige des propriétaires qu'ils possèdent une «solide expérience» et qu'ils soient équipés de cages spécialement prévues pour ce type de dangereux oiseaux. (Le Matin)

Créé: 14.04.2019, 12h02

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.