Lundi 14 octobre 2019 | Dernière mise à jour 22:04

France Il estime avoir fait ses heures et abandonne son train

Un conducteur de locomotive a laissé un chargement sensible à l’abandon. Car sa journée de travail était terminée.

Le convoi aurait été laissé quatre heures à l'abandon en Gironde (photo prétexte).

Le convoi aurait été laissé quatre heures à l'abandon en Gironde (photo prétexte). Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas question de faire des heures supplémentaires: jeudi soir, le conducteur d’un train de marchandises d’une société privée a abandonné son convoi car il estimait avoir fait ses heures, affirme «Sud Ouest».

Tout a débuté à Vayres, en Gironde, selon le quotidien français. Le chargement du convoi aurait alors pris du retard. L’homme devait ensuite mener le train à la gare de triage d’Hourcade, à Bègles. Mais il n’est pas allé jusque là. Il s’est arrêté à Libourne et, jugeant qu’il avait assez bossé, il aurait filé…

Des chars à l'abandon

Le convoi a donc été laissé sans surveillance. Or il contenait des blindés de l’armée et d’autres véhicules tout-terrain destinés à rejoindre Paris pour le défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées.

Selon «Sud Ouest», le convoi militaire est resté à l’abandon et sans surveillance durant quelque quatre heures. Et finalement, ce n’est pas la société privée qui a détecté le problème mais la SNCF. Qui a averti la gendarmerie, qui a permis qu’un autre conducteur prenne enfin le relais.

La circulation des trains n’a pas été perturbée.

Créé: 08.07.2019, 10h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.