Dimanche 22 septembre 2019 | Dernière mise à jour 13:20

Canada Il ouvre du premier coup un coffre-fort fermé depuis 40 ans

Ce touriste, qui visitait un musée, a tenté sa chance. Sa combinaison s'est révélée être la bonne, à la surprise générale.

Stephen Mills, au centre avec sa chemise à carreau, a stupéfait toute sa famille et le bénévole du musée, Tom Kibblewhite, à droite.

Stephen Mills, au centre avec sa chemise à carreau, a stupéfait toute sa famille et le bénévole du musée, Tom Kibblewhite, à droite. Image: Capture CTV/Chris Stead

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quand Stephen Mills et sa famille voyagent, ils aiment apprendre des lieux qu'ils visitent, même dans les plus petites villes. C'est pour cela que, lors du week-end de l'Ascension, ils se sont rendus au Vermilion Heritage Museum, qui conserve les traces les plus variées de l'histoire de Vermilion, petite localité de l'Alberta, au Canada, dans laquelle la famille s'était arrêtée.

Tom Kibblewhite, un bénévole du musée, leur a fait une visite guidée. Ils se sont arrêtés devant un gros coffre-fort d'une tonne datant de 1909. Celui-ci appartenait à l'un des hôtels de la ville, le Brunswick et a été donné au musée au milieu des années 1980 lors du changement de propriétaire et de la rénovation de l'hôtel. «Que contient-il?» a demandé Stephen Mills. Le guide leur a répondu que personne n'en savait rien car la combinaison avait été perdue avant que le coffre-fort ne soit amené au musée et que ni ses anciens propriétaires ni le fabricant ne la connaissaient.

Une certaine logique

Le visiteur, pour plaisanter, a alors collé son oreille à la porte et fait mine, comme dans les films, de tenter de l'ouvrir en s'aidant du bruit du mécanisme. Et il a rentré une combinaison à trois chiffres... qui a ouvert la porte à la stupéfaction de tous! Le guide lui a demandé s'il s'y connaissait en coffre-fort, mais le touriste lui a répondu que non. «J'ai juste un esprit mécanique», a-t-il raconté par la suite à la chaîne CTV.

En fait, sa réussite n'était pas totalement le fruit du hasard. Il a vu que la numérotation de la molette du coffre-fort allait jusqu'à 60 et qu'il fallait entrer trois chiffres. Il s'est dit que son propriétaire avait peut-être choisi une combinaison facile à retenir. Donc il a entré 20 en tournant dans un sens, 40 dans l'autre et 60 dans le premier sens. Et cela a fonctionné!

De biens maigres trésors

Mais que contenait donc ce coffre-fort? Déjà de la poussière, qui est notamment tombée du mécanisme de verrouillage lorsque celui-ci s'est enfin mis en mouvement après 40 ans. Sinon, rien de bien magique: une partie d'un carnet de commande de restaurant, avec une note pour un hamburger aux champignons à 1,50 dollar canadien et un paquet de cigarettes à un dollar.Il y avait également une feuille de paie à 9,95 dollars. Des documents datant de 1977 et 1978. La plus grande satisfaction de Stephen Mills aura donc été de résoudre un mystère de 40 ans et d'avoir son petit moment de gloire.

Créé: 07.06.2019, 06h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.