Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 18:16

France Il sème le chaos à l'aéroport pour «rentrer dans son pays»

L'aéroport de Marseille-Provence a dû être fermé dimanche soir après qu'un homme s'est introduit sur le tarmac. Interpellé, il a expliqué vouloir rentrer chez lui en Tunisie.

Aéroport de Marseille-Provence (photo d'illustration)

Aéroport de Marseille-Provence (photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dimanche soir, aux alentours de 23 h, un homme s'est introduit sans autorisation sur les pistes de l'aéroport de Marseille-Provence, situé sur la commune de Marignane (F). Selon 20minutes.fr, l'individu s'est glissé sur le tarmac en passant par l'accès parking d'un restaurant.

Conséquence: l'aéroport a été fermé pendant plus d'une heure afin de procéder à une «décontamination» des espaces traversés par l'intrus, indique la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. Une fermeture qui a provoqué du retard aux arrivées de l'aéroport, avec notamment trois vols déroutés.

Repéré par deux employées de nettoyage, l'homme a finalement été interpellé par la gendarmerie des Transports aériens avant d'être placé en garde à vue.

Pour expliquer son intrusion, l'individu, d'origine tunisienne, expliquera aux gendarmes avoir simplement voulu «rentrer dans son pays».

Créé: 07.05.2019, 18h54

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.