Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:44

France Il sème le chaos à l'aéroport pour «rentrer dans son pays»

L'aéroport de Marseille-Provence a dû être fermé dimanche soir après qu'un homme s'est introduit sur le tarmac. Interpellé, il a expliqué vouloir rentrer chez lui en Tunisie.

Aéroport de Marseille-Provence (photo d'illustration)

Aéroport de Marseille-Provence (photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dimanche soir, aux alentours de 23 h, un homme s'est introduit sans autorisation sur les pistes de l'aéroport de Marseille-Provence, situé sur la commune de Marignane (F). Selon 20minutes.fr, l'individu s'est glissé sur le tarmac en passant par l'accès parking d'un restaurant.

Conséquence: l'aéroport a été fermé pendant plus d'une heure afin de procéder à une «décontamination» des espaces traversés par l'intrus, indique la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. Une fermeture qui a provoqué du retard aux arrivées de l'aéroport, avec notamment trois vols déroutés.

Repéré par deux employées de nettoyage, l'homme a finalement été interpellé par la gendarmerie des Transports aériens avant d'être placé en garde à vue.

Pour expliquer son intrusion, l'individu, d'origine tunisienne, expliquera aux gendarmes avoir simplement voulu «rentrer dans son pays».

Créé: 07.05.2019, 18h54


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.