Jeudi 20 février 2020 | Dernière mise à jour 02:29

Corée du Sud L'incendie de l'hôpital dû à des fils électriques

L'incendie mortel d'un hôpital sud-coréen pourrait être dû à un problème électrique. Les familles de victimes interpellent les autorités.

Une cérémonie publique s'est tenue samedi 27 janvier 2018 en hommage aux 38 victimes de l'incendie.
Vidéo: Keystone

Galerie photo

Incendie dans un hôpital en Corée du Sud

Incendie dans un hôpital en Corée du Sud Un gigantesque incendie a ravagé vendredi un hôpital de Corée du Sud, faisant au moins 40 morts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un problème de fils électriques défectueux pourrait être à l'origine de l'incendie qui a fait 38 morts et plus de 150 blessés dans un hôpital sud-coréen, a indiqué samedi la police. Trente-cinq patients, essentiellement des femmes âgées, figurent parmi les morts.

Les trois autres sont des membres du personnel. Des familles, en colère, ont pris à partie les responsables venus assister à une cérémonie samedi à Miryang, leur reprochant des failles dans la sécurité.

Les autorités tentent encore de déterminer les causes de l'incendie de l'hôpital, mais des inspections préliminaires du site laissent soupçonner des câblages électriques défectueux dans les plafonds du premier étage, qui abritait des provisions.

«Il n'y a pas de trace de brûlures au sol, mais des signes clairs que l'incendie s'est propagé du haut vers le bas», a déclaré un responsable local lors d'une conférence de presse samedi soir.

Pas de système automatique

«Tous les fils des plafonds seront saisis pour une analyse approfondie», a-t-il précisé. Du fait de sa petite taille, cet hôpital n'était pas tenu d'avoir des systèmes d'extincteurs automatiques. Une nouvelle réglementation doit entrer en vigueur en juin prochain, les rendant obligatoires.

Le président sud-coréen Moon Jae-in s'est rendu dans un mémorial installé pour rendre hommage aux victimes dans un gymnase de la ville. Après avoir visité l'hôpital, il a promis de renforcer les normes de sécurité.

«Je suis effondré qu'un désastre de ce genre puisse encore se produire alors que les gouvernements ont maintes fois promis de travailler à construire un pays sûr», a déclaré le président. (ats/nxp)

Créé: 28.01.2018, 06h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.