Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 11:12

Enquête L'incendie dans un immeuble de Fribourg était criminel

La police cantonale a incarcéré deux auteurs présumés. Ils sont accusés d'avoir mis le feu dans un appartement le 20 juin au petit matin.

L’appartement où les incendiaires présumés ont bouté le feu est complètement détruit. Et les dommages concernant l'immeuble sont considérables.

L’appartement où les incendiaires présumés ont bouté le feu est complètement détruit. Et les dommages concernant l'immeuble sont considérables. Image: Police cantonale Fribourg

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le samedi 20 juin 2020, vers 05h10, un incendie s’était déclaré dans un immeuble à Fribourg, à la route de Bourguillon 6. L’intervention des pompiers et de la Police cantonale avait été sollicitée. Les neuf locataires de l’immeuble avaient été évacués et relogés. Personne n’avait été blessé.

A ce stade, les investigations menées par la Police cantonale ont permis d’interpeller et d’identifier les auteurs présumés de cet incendie. Il s’agit de deux hommes suisses de 21 et 30 ans habitant la région.

Dénoncés au Parquet

Ils sont incarcérés pour les besoins de l’enquête. Les motivations qui les ont conduits à commettre ces actes ne sont pour l’heure pas établies. Ils seront dénoncés au Ministère public.

Quant aux dommages occasionnés à l’immeuble, ils n’ont pas été chiffrés mais sont considérables. L’appartement où le feu a pris est détruit.

Créé: 30.06.2020, 16h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.