Vendredi 17 août 2018 | Dernière mise à jour 22:33

Tour Grenfell Incendie: prison ferme pour une fausse victime

Un homme qui prétendait aux aides aux victimes de l'incendie tragique d'une tour de Londres, a été condamné pour fraude.

71 personnes sont mortes dans l'incendie de la tour Grenfell en juin 2017. Mais ni la femme ni les enfants de cet homme, condamné pour fraude. (Image - 1er février 2018)

71 personnes sont mortes dans l'incendie de la tour Grenfell en juin 2017. Mais ni la femme ni les enfants de cet homme, condamné pour fraude. (Image - 1er février 2018) Image: Keystone

Galerie photo

Londres: l'incendie de la Tour Grenfell a tué 71 personnes

Londres: l'incendie de la Tour Grenfell a tué 71 personnes Les flammes ont ravagé 27 étages d'un immeuble d'habitation à Londres dans la nuit de mardi 13 à mercredi 14 juin 2017.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une fausse victime de l'incendie de la tour Grenfell à Londres a été condamnée vendredi à une peine de 21 mois de prison. L'homme de 53 ans avait déclaré que sa famille avait péri dans le drame qui a coûté la vie à 71 personnes le 14 juin 2017.

Afin de toucher plus de 10'000 livres sterling (13'000 francs) d'indemnisation, il avait raconté en détail, comment il avait perdu de vue sa famille dans une cage d'escalier enfumée alors qu'ils s'enfuyaient. Il avait aussi prétendu avoir perdu tout ce qu'il possédait dans l'incendie et avait bénéficié d'un hébergement d'urgence.

Les enquêteurs ont toutefois remarqué des incohérences dans son récit. Ils ont établi qu'il n'habitait pas dans la tour, n'avait jamais été hospitalisé après l'incendie et n'avait ni femme ni enfant.

L'homme a plaidé coupable de fraude et de fausses déclarations en vue d'obtenir un passeport. Né au Vietnam, il utilisait jusqu'à 17 alias et avait déjà été condamné pour 56 infractions, dont des vols.

Une représentante du conseil de Kensington et Chelsea, où se trouve la tour, a indiqué avoir rapporté «plusieurs cas de fraude» à la police et attendre «le résultat d'un certain nombre d'enquêtes». (ats/nxp)

Créé: 10.02.2018, 01h50

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters