Lundi 14 octobre 2019 | Dernière mise à jour 22:04

USA Inculpée pour la mort de son foetus, elle ne sera pas poursuivie

Après avoir reçu plusieurs balles lors d'une bagarre, Marshae Jones avait perdu son foetus. Bizarrement accusée d'homicide pour avoir mis en danger l'enfant à naître, l'Américaine ne sera finalement pas poursuivie.

Malgré qu'on lui ait tiré dessus, Marshae Jones, 27 ans, avait été tenue responsable de la perte de son foetus.

Malgré qu'on lui ait tiré dessus, Marshae Jones, 27 ans, avait été tenue responsable de la perte de son foetus. Image: Pleasant Grove police

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une procureure a abandonné mercredi les poursuites contre une Américaine qui avait été inculpée d'homicide involontaire par la justice de l'Etat de l'Alabama pour la mort de son foetus au cours d'une fausse couche, causée par une blessure par balle.

Marshae Jones avait été blessée par une autre femme durant une bagarre en décembre, lors de laquelle elle avait reçu plusieurs balles dans l'abdomen, provoquant la mort du foetus de cinq mois.

Le chef de la police locale avait déclaré dans les médias que la jeune femme de 27 ans avait «commencé» et «alimenté la bagarre». Un grand jury avait inculpé Marshae Jones d'homicide involontaire et elle avait été placée en détention la semaine dernière.

«Décision appropriée»

Mercredi, la procureure locale Lynneice Washington a finalement décidé d'abandonner les poursuites. «Il n'y a aucun gagnant, que des perdants dans ce triste cas», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse citée par la presse locale. «C'est la décision appropriée, à la fois pour notre cliente et pour l'Etat de l'Alabama», a réagi l'avocat de la jeune femme dans un communiqué.

L'Alabama a adopté en mai une loi interdisant l'avortement, même en cas de viol ou d'inceste, et l'assimilant à un homicide. Cette loi est censée entrer en vigueur en novembre mais elle devrait être bloquée par la justice d'ici là car elle enfreint la jurisprudence de la Cour suprême des Etats-Unis qui a légalisé l'avortement en 1973.

Le cas de Marshae Jones avait suscité l'indignation d'organisations de défense des droits humains. La puissante association de défense des droits civiques ACLU s'est félicitée du «refus» de la procureure de «poursuivre quand la loi et la justice réclament que les charges soient abandonnées».

Outre l'Alabama, plusieurs Etats conservateurs du pays ont voté depuis le début de l'année des lois restreignant l'accès à l'avortement. (afp/Le Matin)

Créé: 05.07.2019, 09h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.