Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 12:53

Royaume-Uni Injection ratée: «Mes lèvres touchaient mon nez!»

Suite à une erreur médicale lors d'une injection de Botox, une jeune anglaise a bien failli perdre sa lèvre supérieure.

Les lèvres de Rachael, quelques heures après l'injection ratée de Botox.

Les lèvres de Rachael, quelques heures après l'injection ratée de Botox. Image: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rachael Knappier a eu beaucoup de chance de s'en sortir indemne. Car la jeune anglaise a vécu un véritable cauchemar, après une injection lors d'une Botox Party dans le Leicestershire: «Je me suis levée à deux heures du matin et j’ai vu ce que vous voyez sur les photos. Mes lèvres touchaient mon nez. Elles avaient quadruplé! La pression et la brûlure au niveau de mes lèvres étaient incroyables», a expliqué la malheureuse sur ITV, dans l'émission «This Morning».

Très vite, Rachael s'est précipitée à l'hôpital où le personnel, choqué et décontenancé, n'a pu s'empêcher de sourire, raconte la jeune femme: «Ils n’avaient jamais rien vu de pareil auparavant. Je leur ai dit que je faisais une réaction allergique, et c’est ce que je pensais. Trois médecins ont dit que le produit avait été injecté dans mon artère.»

Rachael a vécu l'enfer. (Photo: Facebook)

Fort heureusement, les médecins ont trouvé comment soigner Rachael qui, trois jours plus tard, a retrouvé un sourire normal. Mais un des docteurs est catégorique: elle a eu beaucoup de chance de ne pas avoir perdu sa lèvre supérieure. «Elle a eu de la chance que l'hôpital ait eu le bon agent pour dissoudre l’agent de remplissage. Beaucoup de personnes gardent des blessures à vie à cause de cela.»

Rachael souhaite qu’une réglementation plus sévère soit adoptée, car selon l’Association britannique des chirurgiens esthétiques du plastique, le nombre de personnes non qualifiées qui procèdent à des injections est en forte augmentation au Royaume-Uni.

Créé: 23.04.2019, 08h38

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.