Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 16:38

France Intoxiqués par du «cannabis de synthèse» à Annecy

Six adolescents d'Annecy ont été intoxiqués après avoir fumé «un produit de synthèse» ressemblant au cannabis. Trois d'entre eux ont été hospitalisés.

Photo d'illustration - Annecy, Hautes-Alpes françaises.

Photo d'illustration - Annecy, Hautes-Alpes françaises. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Six jeunes gens d'Annecy ont été intoxiqués après avoir fumé «un produit de synthèse s'apparentant à de l'herbe de cannabis», et au moins trois d'entre eux ont été hospitalisés, a-t-on appris vendredi 13 mars auprès du parquet et de la préfecture.

«Deux jeunes se sont évanouis dès la première bouffée de ces cigarettes. Ils se sont effondrés dans la cour de leur établissement scolaire», a indiqué à l'AFP le procureur d'Annecy Éric Maillaud.

«Une jeune fille n'avait que 9 de tension plusieurs heures après les faits», a ajouté le procureur.

La principale vendeuse de ce produit, une jeune fille de 15 ans, a été interpellée et placée en garde à vue vendredi par la police d'Annecy.

Pas référencé

Elle «a reconnu en avoir cédé à des élèves de plusieurs établissements scolaires d'Annecy et des alentours», a indiqué la préfecture dans un communiqué.

«On a trouvé plusieurs sachets lors de perquisitions à son domicile. Elle achetait ça sur internet et gagnait 7 euros du gramme à la revente. Elle voyait là matière à se faire de l'argent de poche», a indiqué Éric Maillaud.

Le produit en question doit encore être analysé. Il est présenté sur internet comme ayant les mêmes effets que le cannabis. «Ce n'est pas un produit interdit à la vente car il n'est pas référencé», a précisé le procureur.

Produit très dangereux

La direction départementale de la sécurité publique de Haute-Savoie a mis en garde les consommateurs face à «la dangerosité avérée» de ce produit.

«Il est conditionné la plupart du temps dans un petit sachet en plastique transparent et présenté sous la forme d'herbe hachée sur laquelle est fixé un produit de synthèse. Ce produit est vaporisé à plus ou moins forte dose sur cette herbe, de manière aléatoire et non maîtrisée, la dangerosité est ainsi proportionnelle à la quantité projetée», a précisé la préfecture.

Ce produit «est ensuite consommé sous forme de cigarette artisanale, ses effets sont immédiats et peuvent provoquer malaises ou évanouissements», a-t-elle ajouté. (afp/nxp)

Créé: 13.03.2015, 20h00

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.