Lundi 14 octobre 2019 | Dernière mise à jour 01:23

Chasse Un Italien tue son père pris pour un sanglier

Un homme a été mortellement touché au ventre par son fils lors d'une partie de chasse au gibier dans le sud de l'Italie.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Italien a tué son père alors qu'il croyait viser un sanglier sauvage, lors d'une partie de chasse dans le sud du pays, ont rapporté dimanche les médias locaux.

Martino Gaudioso, 55 ans, a été mortellement touché au ventre par un tir de son fils âgé de 34 ans, alors que les deux hommes traquaient le gibier dans d'épais feuillages à Sicignano degli Alburni, près de Salerne. Le drame a eu lieu dans une partie d'un parc national normalement interdite aux chasseurs.

«Far West»

Le ministre italien de l'Environnement avait appelé fin 2018 à une interdiction nationale de la chasse, après la mort d'un jeune homme de 18 ans dans des circonstances analogues.

La dirigeante de la ligue nationale de défense des animaux, Michela Vittoria Brambilla, a dénoncé dimanche la transformation en «Far West» des forêts et de la campagne italiennes, et appelé à des sanctions plus sévères pour les homicides commis par des chasseurs.

(afp/nxp)

Créé: 22.09.2019, 23h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.