Samedi 16 novembre 2019 | Dernière mise à jour 02:18

Pologne Ivre, il se balade en ville à bord d'un char soviétique

Un homme de 49 ans a été interpellé en état d'ébriété alors qu'il circulait en tank dans les rues de Pajeczno. Il risque une lourde peine de prison.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police polonaise a reçu de biens étranges appels dans la soirée du 13 juin dernier. Des habitants inquiets leur rapportaient ainsi qu'un homme circulait à bord d'un char d'assaut dans le centre de la petite ville de Pajeczno.

Dépêchés sur place, les policiers ont retrouvé le véhicule, un char T-55 de 36 tonnes datant de l'ère soviétique, garé sur la chaussée avec son conducteur juste à côté, en état d'ébriété.

Selon plusieurs médias locaux, il s'est avéré que l'homme de 49 ans était chargé du transport en camion de l'engin, et que sa remorque s'était endommagée durant le trajet. Faisant débarquer le char le temps de la réparation, il en aurait alors profité pour s'installer aux commandes et faire un tour.

Le char, qui appartient à l'armée polonaise et qui n'était pas assuré, a finalement pu être déplacé sur un parking surveillé. Quant au conducteur éméché, qui ne détient pas de permis pour conduire pareil véhicule, il a été arrêté et placé en garde à vue.

Et l'homme risque gros. Selon un journal local, la conduite en état d'ébriété est passible d'une peine allant jusqu'à deux ans d'emprisonnement en Pologne, tandis qu'une «menace directe pour le trafic terrestre, maritime ou aérien» peut valoir jusqu'à huit ans de prison.

Créé: 23.06.2019, 10h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.