Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 01:49

Genève Ivre, elle se fait pourchasser par des automobilistes

Une Française domiciliée à Genève a été appréhendée par la police à Vandoeuvres après des appels d'autres conducteurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police genevoise a arrêté une conductrice française de 54 ans domiciliée à Genève, après avoir été alertée par des automobilistes. Soumise au test d'alcoolémie, l'éthylomètre a indiqué «un taux supérieur à celui autorisé», fait savoir la police cantonale genevoise dans un communiqué vendredi.

Un automobiliste avait prévenu la police via le 117 qu'il suivait une voiture circulant tous feux éteints, en zigzaguant, sur la commune de Vandoeuvres. Il avait expliqué que peu avant, la conductrice de cette auto n'avait pas accordé la priorité à un piéton déjà engagé sur le passage prévu à cet effet.

Peu après, la même conductrice a heurté légèrement avec son rétroviseur le côté droit d'un fourgon qui circulait dans la même direction qu'elle. L'automobiliste ayant appelé le 117 ainsi que le conducteur du fourgon ont alors réussi à immobiliser le véhicule de la Française, en attendant l'arrivée des policiers.

Vu le taux d'alcool de la conductrice, son permis de conduire lui a été saisi et une interdiction de circuler en Suisse lui a été notifiée. À noter enfin que la fautive exerce une activité lucrative sans les autorisations nécessaires et séjourne illégalement en Suisse. (comm/nxp)

Créé: 29.11.2019, 14h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.