Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 14:45

Valais «Dire que j'aurais pu y rester»

Témoignage d'une Valaisanne qui a assisté à l'arrestation du forcené qui a tué 3 personnes et en a blessé 2 avec son mousqueton hier soir à Daillon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nathalie Frizzi a passé une très mauvaise nuit. Hier soir, cette Valaisanne de 54 ans a assisté à l'arrestation de F, le forcené qui a tué 3 personnes et en a blessé 2 avec son mousqueton hier soir à Daillon sur les hauts de Conthey.

«Mon ami, son enfant et moi promenions nos 4 chiens quand on a entendu ce qui nous a semblé être des pétards. Ça a duré de 20 h 30 à 21 h 55! Au début, on pensait que c'était des jeunes qui s'amusaient vu que la maison villageoise n’est pas loin.»

Mais une fois près de la chapelle, la quinquagénaire aperçoit une dizaine de silhouettes s'agiter dans un champ. «C'était des gars cagoulés avec marqué police dans le dos. J'ai compris que quelque chose de grave se passait! Deux minutes après, les tirs se sont arrêtés et ils ont sauté à plusieurs sur le meurtrier. J'ai du mal à réaliser. Dire que j'aurais pu y rester en promenant mes chiens. Moi qui répète à tout le monde que Daillon est mon petit coin de paradis, ça m’a bien refroidie!»

Quant à Marie-Paule Udry, restauratrice a La Channe d'or, l'un des deux établissements publics du village, elle est «trop choquée pour raconter». Hier, la Valaisanne et ses clients, avertis de ce qui se passait par une connaissance, sont restés calfeutrés dans une cave le temps que les tirs cessent.

Créé: 03.01.2013, 08h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.