Samedi 25 mai 2019 | Dernière mise à jour 21:37

Californie Elle jette sept chiots vivants à la poubelle!

Une femme sans coeur a jeté des chiots de trois jours dans une poubelle, par 32 degrés. Elle a été identifiée et arrêtée. «Il n'y a aucune excuse», dit la police.

Vidéo: YouTube.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deborah Culwell a été recherchée activement, depuis la semaine dernière, par la police californienne. Sur une vidéo de surveillance, on pouvait voir la femme de 54 ans jeter sept chiots dans une poubelle à proximité de Coachella.

Les adorables chiots. (Police de Californie)

Pendant tout le week-end, les réseaux sociaux se sont mobilisés afin d'identifier l'auteure de ce geste ignoble. Les jeunes animaux étaient enfermés dans un sac en plastique. Mais ils ont heureusement survécu à la grosse chaleur - plus de 32 degrés - qui sévissait alors. Un passant les a sauvés.

Culwell a été identifiée et arrêtée. Elle doit répondre de sept chefs d'accusation de cruauté envers les animaux. «Il n'y a aucune excuse, c'est un acte honteux, a déclaré le chef de la police. Il existe assez de refuges dans la région qui auraient pu recueillir ces chiots.»

L'arrestation de Deborah Culwell. (Facebook)

(Le Matin)

Créé: 23.04.2019, 10h57

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.