Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 23:40

Polémique Jeune homme tué en Angleterre: «ça arrive», dit Trump

Le président a pris la défense d’une Américaine qui a percuté une moto en roulant du mauvais côté de la route.

Le président américain s'est exprimé sur la mort du jeune Harry Dunn, 19 ans, en conférence de presse.

Le président américain s'est exprimé sur la mort du jeune Harry Dunn, 19 ans, en conférence de presse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme nous le relations mercredi, un fait divers scandalise le Royaume-Uni. À l’origine, il s’agit d’un choc frontal entre un jeune homme à moto et une automobiliste, qui a eu lieu fin août en Angleterre. Le motard, Harry Dunn, 19 ans, n’a pas survécu.

Il s’est avéré par la suite que l’automobiliste était américaine et circulait du «mauvais côté de la route». Elle roulait à droite comme si elle était chez elle, aux États-Unis… Épouse d’un diplomate américain en poste en Angleterre, elle a en outre filé, rentrant aux États-Unis après le drame. Et elle bénéficie d’une immunité diplomatique.

Les politiques s'en mêlent

Les États-Unis ont refusé de lever son immunité. L’automobiliste devrait donc échapper à toute sanction. Mais l’affaire est remontée jusqu’au sommet de l’État, avec le premier ministre britannique Boris Johnson «exhortant les États-Unis à reconsidérer leur décision.» Et voilà que Donald Trump a réagi à son tour. Or sa déclaration ne va pas apaiser les esprits au Royaume-Uni.

Interrogé hier en conférence de presse, le président américain a confirmé avoir parlé de l’affaire avec Boris Johnson. Il n’a pas oublié la famille du défunt, parlant de «parents merveilleux qui ont perdu leur fils.» Il a affirmé que son administration allait très vite rencontrer la conductrice pour en discuter mais que les questions d’immunité sont «complexes».

Peu d'espoir

Mais Trump a surtout marqué les esprits par ses propos sur les routes britanniques, où l’on roule à gauche. «Ce sont des routes avec une circulation opposée, ça arrive», a-t-il expliqué. «Lorsque vous êtes habitué à conduire sur notre système et que vous vous retrouvez tout à coup sur l’autre système, ça arrive», a-t-il répété.

Du «Telegraph» au «Daily Mail» en passant par «The Independent», les médias britanniques comprennent cette déclaration comme une défense de l’automobiliste fautive. Voire une manière de minimiser sa faute. Et elle laisse peu d’espoir à la famille de la jeune victime de voir un jour la justice rendue.

Notes dévoilées

Pire encore, «The Guardian» explique que le président américain a improvisé. Il avait une fiche avec des notes sur la question qui a été photographiée par le «Washington Post». Trump ne l’a pas utilisée mais elle stipule que «l’épouse de l’employé du gouvernement américain ne va pas retourner au Royaume-Uni»…

Mère du défunt, Charlotte Graham s’est dite «écœurée» par les déclarations du président américain. Elle a ajouté, sur son «ça arrive», qu’il est possible de se mettre en instant du mauvais côté de la route. «Mais tout le monde n’a pas parcouru la distance parcourue par la femme du diplomate et a tué un adolescent de 19 ans complètement innocent», a-t-elle insisté. Selon les policiers anglais, elle roulait en effet depuis plus de 300 mètres à droite lorsqu’elle a percuté Harry Dunn.

Renaud Michiels

Créé: 10.10.2019, 15h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.