Mercredi 21 novembre 2018 | Dernière mise à jour 09:15

France «Jonathann D. était capable de nous mentir de manière très précise»

Chargé par le principal suspect du meurtre d'Alexia D., Grégory Gay se dit consterné.

En revenant sur ses aveux, Jonathann D. (gauche) a accusé son beau-frère Grégory Gay d'avoir tué Alexia.

En revenant sur ses aveux, Jonathann D. (gauche) a accusé son beau-frère Grégory Gay d'avoir tué Alexia.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après avoir avoué le meurtre «accidentel »de son épouse Alexia, Jonathann a opéré un spectaculaire volte-face, fin juin. Lors d'une audience face au juge, le jeune homme a évoqué un «complot familial» et accusé son beau-frère d'avoir étranglé la victime au domicile de ses parents. La famille d'Alexia aurait été présente au moment du drame et aurait décidé d'étouffer l'affaire.

Ce revirement de situation laisse les acteurs de l'affaire circonspects. La semaine dernière, l'avocat de la famille d'Alexia a qualifié de «fable» le nouveau récit livré par Jonathann et remis en question sa santé mentale. Montré du doigt par le principal suspect, Grégory Gay a accordé, avec sa femme Stéphanie, un long entretien à Ruth Elkrief, qui sera diffusé jeudi soir sur BFM TV.

En apprenant la nouvelle version des faits exposée par Jonathann D., la soeur et le beau-frère d'Alexia sont tombés des nues: «C'est l'ahurissement, c'est la consternation, on n'est pas préparé pour ça. On n'a jamais envisagé ça», confie Stéphanie, qui dit avoir mis plusieurs heures pour réaliser «la portée» des accusations de Jonathann.

Estomaqué d'être accusé de meurtre par son beau-frère, Grégory Gay a ensuite dû gérer le battage médiatique qui s'en est suivi. «Cette histoire n'aurait jamais dû sortir dans aucun média. Je suis là pour dénoncer ces fuites odieuses», s'insurge-t-il, évoquant une «calomnie». «Il m'a quand même donné un sacré rôle dans cette histoire», ajoute Grégory Gay.

Le beau-frère d'Alexia pense qu'il peut y avoir deux raisons aux propos accusateurs de Jonathann D.: «Il a l'air d’être assez narcissique. Ma première hypothèse, c'était qu'il puisse m'en vouloir d’être aujourd'hui le seul gendre de la famille Fouillot. Ça peut lui être très désagréable», imagine le jeune homme.

«Il a voulu me charger»

Grégory Gay a par ailleurs appris que Jonathann D. avait eu accès aux PV des auditions de son beau-frère. «Peut-être qu'il y a vu quelque chose qui lui a fait peur. Peut-être que j'étais sur la bonne voie dans mes hypothèses, et c'est pour ça qu'il a voulu me charger», confie le mari de la soeur de la victime.

Stéphanie et Grégory en sont en tout cas persuadés: le mari d'Alexia a bénéficié d'une complicité: «Jonathann était capable de nous mentir de manière extrêmement précise. Il y a une constante: il ne nous dit pas qu'il a brûlé le corps. Ce qui laisse entendre qu'il y a forcément quelqu'un qui l'a fait», estime Grégory Gay.

(Le Matin)

Créé: 12.07.2018, 16h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.