Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 16:41

Indonésie Un joueur de Pokemon arrêté sur une base militaire

Un Français s'est retrouvé dans une enceinte placée sous haute sécurité alors qu'il jouait au jeu Nintendo. Il a été relâché.

L'homme a été retenu pendant plusieurs heures.

L'homme a été retenu pendant plusieurs heures. Image: Photo d'illustration/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un Français entré par inadvertance dans une base militaire en Indonésie en jouant au Pokemon Go sur son smartphone a été interpellé. Il a subi un interrogatoire de plusieurs heures, a annoncé mardi la police de l'archipel d'Asie du Sud-Est.

Lundi soir, Romain P., 27 ans, était en train de chasser des «créatures virtuelles» cachées dans le monde réel via l'application ludique Pokemon Go, au moment où il s'est égaré dans cette enceinte placée sous haute sécurité, a déclaré un porte-parole de la police de Java Ouest, Yusri Yunus. «Il a dit qu'il chassait des Pokemon», a ajouté le porte-parole.

Le Français, en voyage d'affaires dans la ville portuaire de Cirebon, a tenté de prendre la fuite lorsqu'il a été confronté à des représentants des autorités. Il a été appréhendé et interrogé pendant plusieurs heures avant d'être relâché de bonne heure mardi.

Actes répréhensibles

Un porte-parole de l'armée, Mokhamad Desy Ariyanto, a appelé le public à faire preuve de vigilance, suggérant que le Pokemon Go pourrait servir de prétexte pour commettre des actes répréhensibles.

«Il est possible que de nombreux inconnus essayent de pénétrer dans des propriétés privées pour commettre des délits, mais prétendent ensuite qu'ils chassaient des Pokemon», a déclaré Mokhamad Desy Ariyanto.

Deux semaines après sa sortie, Pokemon Go connaît un succès phénoménal à travers le monde. Le nez collé sur leur smartphone, des «chasseurs» tentent de mettre le grappin sur les petits personnages fictifs dans des parcs, stations de métro, cafés, terrains vagues... (ats/nxp)

Créé: 19.07.2016, 14h21

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.