Mercredi 11 décembre 2019 | Dernière mise à jour 05:39

Suisse La police bernoise tire sur une voiture en fuite

Engagés dans une course-poursuite avec un véhicule suspect, les pandores ont fait usage de leurs armes à feu pour tenter de stopper le fuyard.

La police a tenté de d'arrêter le véhicule en tirant dans les pneus, en vain.

La police a tenté de d'arrêter le véhicule en tirant dans les pneus, en vain. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En poursuivant un automobiliste en fuite mercredi à Berne, la police a tiré des coups de feu. Personne n'a été blessé. Le fuyard âgé de 43 ans a pu être arrêté.

Autour de midi en pleine ville, la police bernoise a remarqué une voiture suspecte avec des plaques volées, a-t-elle annoncé en soirée. Lorsque les agents ont voulu arrêter le véhicule, son conducteur a appuyé sur les gaz et pris la fuite.

Une course-poursuite s'est engagée, avec l'engagement de renforts policiers. Le fuyard a effectué plusieurs manoeuvres à risque à une vitesse nettement excessive.

La police a tenté de l'arrêter en tirant dans les pneus, dans le quartier du Stade de Suisse, mais sans succès. Finalement, la voiture poursuivie a percuté un abri à vélos. Son conducteur a pris la fuite à pied mais a pu être arrêté peu après. Un test de drogue s'est révélé positif. De plus, l'homme ne possédait pas de permis de conduire valable. (ats/nxp)

Créé: 14.08.2019, 19h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.