Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 23:11

France «Les abeilles recouvraient entièrement son corps»

Un couple de promeneurs a été pris pour cible par des milliers d'abeilles, mardi, en Haute-Loire. L'homme est dans un état critique.

Un couple a été attaqué par une nuée d'abeilles en furie mardi.

Un couple a été attaqué par une nuée d'abeilles en furie mardi. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un septuagénaire était entre la vie et la mort mardi après avoir été attaqué par des milliers d'abeilles pendant une promenade en Haute-Loire, dans le centre de la France, a-t-on appris auprès des pompiers.

«Un nuage d'abeilles agressives»

L'homme de 70 ans et une femme de 52 ans qui l'accompagnait ont alerté les secours en fin de matinée, alors qu'ils étaient assaillis par une nuée d'abeilles en furie. Le couple a été évacué en état d'urgence absolue en direction du centre hospitalier du Puy-en-Velay, ont indiqué à l'AFP les secours, confirmant une information de la presse régionale.

L'homme a été piqué plusieurs centaines de fois sur tout le corps et dans la bouche. «A leur arrivée, les pompiers ont été confrontés à un nuage d'abeilles agressives. Elles recouvraient entièrement le corps de l'homme et partiellement celui de la femme, rendant très délicat, dangereux, voire impossible leur évacuation», ont expliqué les pompiers. Ces derniers ont été aidés par un apiculteur qui prélevait son miel sur des ruches situées à proximité et qui a enfumé les insectes hyménoptères.

«On n'a jamais vu ça»

L'intérieur du véhicule qui transportait les victimes, toujours recouvertes de centaines d'insectes, a également été enfumé pour pouvoir prodiguer les premiers soins. Six des vingt pompiers présents ont été victimes de plusieurs dizaines de piqûres. L'un d'eux a fait un malaise, mais n'a pas été hospitalisé.

«On n'a jamais vu ça. Les victimes sont passées au mauvais endroit, au mauvais moment», ont souligné les secours, qui estiment que le prélèvement de miel par l'apiculteur et le temps orageux ont pu déclencher cette attaque collective. (afp/nxp)

Créé: 02.07.2019, 19h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.